Quelle différence entre un contrat de professionnalisation et un contrat d’apprentissage ?

Publié le : 28 avril 20215 mins de lecture

Le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage sont 2 notions différentes. En effet, ceux-ci entrent dans le cadre de la formation en alternance. Pour ne plus les confondre, il s’avère primordial de bien comprendre leur principale différence.

Ressemblance entre contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage

Les contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage peuvent être conclus par des jeunes en formation dans le cadre d’un contrat à durée déterminée ou en celui à durée indéterminée. Leur réalisation s’effectue dans le cadre d’un contrat de travail prévu par le code de travail. Puis, ceux-ci peuvent concilier la formation théorique avec le travail en entreprise. Aussi, les contrats en question doivent être signés par voie tripartite (l’apprenti, l’entreprise et l’école ou établissement de formation)… En outre, ils présentent des points communs sur le mode de calcul de salaire en se référant au Smic, sur les aides et l’alternance….

Les avantages du contrat d’alternance

Le contrat d’alternance se décline en contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage.

En effet, le contrat d’alternance est la meilleure formule pour intégrer ou recruter les jeunes en formation dans le monde professionnel. Ensuite, vous allez bénéficier d’une rémunération pendant la formation, être accompagné par des professionnels et avoir une expérience pratique sur terrain. Puis, le recrutement d’un apprenti ou alternat représente un avantage financier (aides pour les apprentis handicapés, aides pour les entreprises employant plus de 250 salariés, crédit d’impôt, exonération des charges sociales, exonération des charges patronales, prime d’apprentissage, primes pour les entreprises employant des travailleurs de plus de 45 ans) et humain (dynamique et efficace).

Différence entre contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage

De prime abord, le contrat de professionnalisation relève de la formation continue, tandis que le contrat d’apprentissage relève de la formation initiale. Autrement dit, le contrat de professionnalisation renforce la capacité et la qualification, tandis que le contrat d’apprentissage consolide le diplôme. Ensuite, la durée du CA est prévue dans le cadre de la convention annexée au contrat ou s’effectue durant le cycle de formation menant à l’obtention du diplôme. Par contre, le CP dure au minimum dans l’intervalle de 6 à 12 mois et peut être renouvelable suivant la volonté des parties contractantes au contrat.

Puis, en termes d’âge, dans le cadre du CP, les travailleurs doivent figurer dans l’intervalle de 16 à 25 ans révolus. Il faut noter qu’il n’y a pas de limite d’âge pour les bénéficiaires de l’AAH-ASS-RSA. Par contre, l’âge autorisé pour exercer un CA étant de 16 à 29 ans révolus. Dan les cas où l’apprenti signe un nouveau contrat pour améliorer la qualité et le niveau de son diplôme ou voire être sujet à une rupture de contrat involontaire ou suite à une inaptitude physique, l’âge maximum pour l’exercer peut être à 34 ans révolus. Par contre, les apprentis handicapés ou sportifs de haut niveau peuvent l’exercer sans limite d’âge.

Aussi, l’apprenti doit bénéficier d’une formation au minimum 25 pourcent par rapport à la durée total de travail. En revanche, le travail professionnel doit bénéficier au minimum 150 heures et de 15 à 25 pourcent par rapport à la durée totale de travail. En outre, en matière de rémunération, l’apprenti doit toucher un salaire entre 27 à 100 pourcent du Smic ou d’un salaire conventionnel et ce, suivant l’âge et le niveau d’études parcouru. Dans le cadre d’un CP, le travailleur bénéficie d’un Smic variant entre 55 à 100 pourcent ou du moins 85 pourcent si l’accord de branche ou la convention collective la prévoit…

Plan du site